Passer au contenu principal

FOIRE AUX QUESTIONS

Vous avez une question ? Vous trouverez ici des réponses aux quelques questions les plus fréquemment posées, et plus encore.

Afficher toutes les questions les plus fréquentes

  • Nous comprenons que vous utilisez nos produits dans des endroits où se trouvent les personnes, les animaux et les choses auxquels vous tenez. Nous souhaitons donc que vous disposiez de tous les renseignements nécessaires afin de faire les meilleurs choix pour votre famille.

  • Tout commence par une exigence des consommateurs ou une innovation qui, selon nous, pourrait vous plaire. Nous obtenons, entre autres, l'avis de consommateurs, de détaillants et de fournisseurs. Nous lançons ensuite le processus de création du produit, qui comprend notamment l'évaluation de son utilisation, de son fonctionnement et de son cycle de vie potentiel. Au moyen de notre système de classification élaboré en interne, connu sous l'appellation de processus Greenlist™ (Liste Verte) de SC Johnson, nos scientifiques sélectionnent les meilleurs ingrédients potentiels d'après leur impact sur l'environnement et la santé humaine. Ensuite, quand le produit est prêt et qu'il satisfait aux normes de performance et de qualité, notre équipe de fabrication le produit conformément aux spécifications, et il est de nouveau soumis à des essais de qualité.

    Notre but ultime est de vous offrir un produit digne de confiance, qui respecte nos années d'expérience en matière d'innovation et de qualité. Cliquez ici pour en savoir plus sur le processus Greenlist™ (Liste Verte).

  • Au lancement de notre programme de divulgation des ingrédients, nous voulions utiliser un système d'appellation unique, la International Nomenclature of Cosmetic Ingredients (INCI ou Nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques), pour plus de simplicité. Il s'agit des termes que vous avez l'habitude de voir sur les produits de maquillage et d'hygiène personnelle, et nous avons donc pensé que la plupart des gens les reconnaîtraient.

    Cependant, comme la nomenclature INCI s'adresse aux secteurs de l'hygiène personnelle, certains ingrédients que nous utilisons ne figurent pas dans la liste INCI. Dans ce cas-là, veuillez vous reporter par défaut au dictionnaire des ingrédients des fabricants de produits ménagers américains. Nous avons participé à la collaboration des industries via la CSPA (Association des produits de consommation) qui a établi cette nomenclature.

    Ainsi, les noms des ingrédients que nous utilisons sont une combinaison de la nomenclature INCI et du dictionnaire américain CSPA. Dans bon nombre de cas, ils se rejoignent, et s'ils diffèrent de beaucoup, nous utilisons le nom le plus répandu dans notre secteur ou que le consommateur reconnaît le mieux. Prenons l'exemple de l'eau et de la façon dont nous en parlons quand nous l'utilisons en tant qu'ingrédient. Le terme INCI est « aqua ». Nous préférons suivre le dictionnaire CSPA, et l'appelons simplement « eau ».

  • Dites-vous bien que toutes les matières sont des « produits chimiques »; les produits chimiques sont les éléments de base constitutifs de toutes choses, notamment de l'alimentation, des vêtements et de l'air que nous respirons. Par exemple, l'eau est une combinaison d'hydrogène et d'oxygène (H2O), et l'air est une combinaison d'azote, d'oxygène, de dioxyde de carbone et d'autres gaz. Il y a également beaucoup de produits chimiques naturels toxiques tels que l'arsenic et le cyanure. Plus important encore, un ingrédient synthétique constitue parfois un meilleur choix pour diverses raisons, notamment la pérennité de l'environnement. Par exemple, l'exploitation d'un ingrédient naturel rare, tel que le bois de santal, peut en détruire les dernières réserves. Le recours à une matière synthétique quasiment illimitée peut donc s'avérer un choix plus responsable. SC Johnson utilise des ingrédients qui se trouvent dans la nature, mais à condition qu'ils répondent à nos propres normes.

  • Même si les deux sont importants, la quantité demeure l'élément clé. Prenons cet exemple : presque tout le monde s'accorde à dire que l'eau est un produit chimique inoffensif. Pourtant, même l'eau peut se révéler mortelle si on en consomme trop. Quand on développe un produit, il importe avant tout de choisir le bon produit chimique pour atteindre l'objectif visé et d'utiliser la plus petite quantité efficace des principaux ingrédients pour atteindre le résultat souhaité.

  • Si certains produits chimiques, par exemple l'amiante et l'arsenic, sont très dangereux, ou « toxiques », à peu près tous les produits chimiques ont un degré de toxicité qui leur est associé. Prenez le sel de table, ou chlorure de sodium, par exemple. Utilisé avec parcimonie, le sel de table donne du goût à votre repas. En revanche, si vous en consommez trop, le sel de table peut être un facteur d'hypertension. Alors, est-il toxique ? La réponse est : Le sel de table PEUT être toxique si on en fait un usage excessif, mais il NE l'est PAS si on le consomme avec modération. Ce qui compte, c'est la quantité ou la dose utilisée.

  • Question intéressante qui participe au débat concernant les lois et réglementations liées aux produits chimiques. Un « danger » est la propriété d'un ingrédient. Par exemple, le danger d'un sel de table est de contribuer potentiellement à l'hypertension. Le « risque » constitue la PROBABILITÉ qu'un tel danger se produise. Dans le cas de l'utilisation du sel de table par exemple, le risque d'hypertension est faible si vous n'en consommez pas trop. Le risque est donc un indice du danger posé par un ingrédient ET la dose qu'une personne reçoit, soit le volume et la durée d'exposition dans le temps. Certains diront que les ingrédients présentant un danger quelconque sont nocifs. Comme dans le cas du sel de table par exemple, les dangers sont toutefois souvent facilement gérés.

    Chez SC Johnson, nous adoptons une approche axée sur le risque. Cela signifie que :

    •  Nous veillons à ce que les ingrédients à propriétés dangereuses soient maintenus à des niveaux sûrs et dans la plus faible concentration nécessaire aux résultats voulus, comme l'exige la loi.

    •  Nous concevons des produits qui agissent rapidement pour réduire le volume et la durée d'exposition.

    •  Nous concevons des emballages qui réduisent l'exposition, par exemple en veillant à ce qu'un produit susceptible de déclencher une allergie cutanée soit conditionné dans un récipient étanche.

    •  Nous concevons des vaporisateurs minimisant l'inhalation, en créant par exemple de plus grosses gouttes d'agent nettoyant pour qu'elles retombent sur la surface nettoyée au lieu de rester en suspension dans l'air.

    •  Nous fournissons toujours des instructions claires sur l'étiquette pour éviter toute utilisation incorrecte qui pourrait augmenter le risque associé à l'utilisation d'un produit. Les étiquettes ne sont pas là pour rien ; lisez les consignes et respectez-les.

  • Nous travaillons en étroite collaboration avec nos fournisseurs de parfums pour garantir que nous évaluons les meilleurs ingrédients dans nos parfums, à la fois pour la santé humaine et pour l'environnement. Nous satisfaisons aux exigences réglementaires des pays au sein desquels nous évoluons, ainsi qu'aux normes stipulées par l'International Fragance Association (IFRA ou Association internationale des matières premières pour la parfumerie).

    Chez SC Johnson, nous allons plus loin dans l'analyse des ingrédients des parfums. Nous les évaluons non seulement par rapport aux normes de l'IFRA, mais aussi par rapport à nos propres normes. Nous commençons par les critères de l'IFRA avant d'appliquer nos propres critères internes. Ces caractéristiques internes permettent d'examiner les mêmes critères que l'IFRA, tels que la cancérogénicité, la mutagénicité et la toxicité pour la reproduction. Chez SC Johnson, nous pouvons toutefois adopter une approche différente pour un ingrédient particulier. Dans certains cas, nous prenons en compte d'autres facteurs, tels que la confiance des consommateurs vis-à-vis des ingrédients ou d'autres points de vue scientifiques.

  • Non. Dans certaines conditions particulières, nous autorisons l’utilisation d’une matière non autorisée, auquel cas nous lui attribuons généralement un délai de prescription. En revanche, ces exceptions sont difficiles à obtenir. Il faut d’abord en faire la demande à notre directeur de la sécurité des produits et des affaires environnementales internationales, expliquer pourquoi nous en avons besoin et donner une date de sortie proposée. En cas d’approbation, il faut également obtenir l’accord du responsable du développement durable.

  • Il convient d’abord de rappeler que si une exception est accordée, c’est parce que, malgré les innombrables interrogations que nous avons concernant l’ingrédient ici chez SC Johnson, l’expérience montre qu’on peut l’utiliser en toute sécurité à des niveaux que nous ne dépassons pas. En pareil cas, nous pouvons accorder une autorisation exceptionnelle pour les raisons suivantes :

    • Nous découvrons qu’un fournisseur ajoute un ingrédient non autorisé dans quelque chose que nous achetons, et nous avons besoin d’une exception jusqu’à ce que nous puissions changer la formule et nous en débarrasser.
    • Nous faisons l’acquisition d’un produit ou d’une marque et découvrons qu’il ou elle renferme des matières qui selon nous doivent être non autorisées, auquel cas il nous faut une exception jusqu’à ce que nous reformulions le produit.
    • Concernant les produits homologués, nous avons reformulé un produit afin d’éliminer une matière non autorisée, mais attendons l’approbation de la nouvelle formule de l’organisme de réglementation compétent.

  • Pas dans tous les cas. Les produits à base de matières naturelles peuvent contenir plus d'allergènes que ceux fabriqués à partir de matières synthétiques. Par exemple, les parfums à base de matières parfumées naturelles peuvent contenir un taux d'allergènes plus élevé par rapport aux parfums produits essentiellement à partir de matières synthétiques.

  • Ces ingrédients sont des composants communs de nombreux parfums, surtout ceux à base d'huiles essentielles, tels que les parfums aux agrumes, floraux et aux épinettes. Nos formules, selon le parfum particulier, sont susceptibles de contenir certaines de ces matières. Les normes élaborées par l'IFRA pour chacune des 26 matières se fondent sur des niveaux sûrs reconnus pour n'entraîner aucune réaction allergique. Ces matières sont utilisées dans nos parfums aux concentrations les plus basses possibles permettant de créer le parfum, et elles demeurent toujours sous les niveaux acceptables déterminés par l'IFRA. Là où un ou plusieurs des 26 allergènes définis par l'UE sont utilisés, chacun d'eux est clairement indiqué comme tel sur l'étiquette du produit, comme l'exige la loi.

    Malgré les multiples nomenclatures différentes pour ces allergènes, voici leurs noms courants conformément au Réglement Cosmétique de l’UE :

    •  2-Benzylideneheptanal (Amyl cinnamal)
    •  Benzyl alcohol
    •  Cinnamyl alcohol
    •  3,7-Dimethyl-2,6-octadienal (Citral)
    •  Phenol, 2-methoxy-4-(2-propenyl) (eugenol)
    •  Hydroxycitronellal
    •  Phenol, 2-methoxy-4-(1-propenyl)- (Isoeugenol)
    •  2-Pentyl-3-phenylprop-2-en-1-ol (Amylcinnamyl alcohol)
    •  Benzyl salicylate
    •  2-Propenal, 3-phenyl- (Cinnamal)
    •  2H-1-Benzopyran-2-one (coumarin)
    •  2,6-Octadien-1-ol, 3,7-dimethyl-, (2E)- (geraniol)
    •  3 and 4-(4-Hydroxy-4-methylpentyl) cyclohex-3-ene-1-carbaldehyde (Hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde) (HICC or Lyral®)  
    •  4-Methoxybenzyl alcohol (Anise alcohol)
    •  2-Propenoic acid, 3-phenyl-, phenylmethyl ester (Benzyl cinnamate)
    •  2,6,10-Dodecatrien-1-ol, 3,7,11-trimethyl- (Farnesol)
    •  2-(4-tert-Butylbenzyl) propionaldehyde (Butylphenyl methylpropional)
    •  1,6-Octadien-3-ol, 3,7-dimethyl- (Linalool)
    •  Benzyl benzoate
    •  3,7-dimethyloct-6-en-1-ol (Citronellol)
    •  2-Benzylideneoctanal (Hexyl cinnamal)
    •  (4R)-1-Methyl-4-(1-methylethenyl)cyclohexene (limonene)
    •  Methyl heptin carbonate (Methyl 2-octynoate)
    •  3-Methyl-4-(2,6,6-trimethyl-2-cyclohexen-1-yl)-3-buten-2-one (alpha-Isomethyl ionone)
    •  Evernia prunastri extract (oak oss extract)
    •  Evernia furfuracea extract (treemoss extract)

  • Certaines personnes sont allergiques à certains ingrédients. Si vous souffrez de ce type d’allergies, nous vous recommandons de consulter votre médecin afin d’en discuter avec lui. Vous pouvez également contacter notre service d’assistance à la clientèle avant d’utiliser les produits SC Johnson. Nos conseillers pourront vous aider à déterminer ceux qui vous conviennent le mieux. Vous pouvez les contacter au 0805 10 25 76.

  • Tous les produits d’entretien ménager contiennent des allergènes cutanés. SC Johnson veille à utiliser des ingrédients contenant des allergènes cutanés uniquement dans des quantités si faibles qu’il est très peu probable qu’apparaisse une nouvelle allergie cutanée ou une réaction allergique cutanée, si les précautions d’emploi sont respectées.

  • Nous nous engageons à communiquer ce que contiennent nos produits afin que les consommateurs puissent faire les bons choix pour eux-mêmes et leur famille. SC Johnson veille à utiliser des ingrédients contenant des allergènes cutanés uniquement dans des quantités si faibles qu’il est très peu probable que cela provoque une nouvelle allergie cutanée ou déclenche une réaction allergique cutanée. Toutefois, au même titre que les personnes atteintes d’allergies alimentaires, pour celles qui sont atteintes d’allergies cutanées préexistantes, savoir où est utilisé un ingrédient en particulier peut conditionner le choix de produit.

  • Il peut s’avérer difficile de fabriquer un produit d’entretien qui soit à la fois efficace et dépourvu de tout allergène cutané. L’important est que nos produits d’entretien ne provoquent pas de réactions allergiques si les précautions d’emploi sont respectées.

  • Les phtalates sont en fait une grande famille d'ingrédients dont les utilisations sont multiples. Les phtalates ne font pas partie de notre palette de parfums. Depuis 2008, nous demandons à nos fournisseurs d'éliminer graduellement les phtalates des parfums qu'ils fournissent pour les produits SC Johnson.

  • Les scientifiques, les régulateurs et l’Union européenne s’accordent tous à dire qu’un ingrédient dosé à moins de 0,01 pour cent ne risque pas de provoquer de réaction dans les produits à rincer. Cette nouvelle initiative de transparence va permettre de détailler les allergènes cutanés jusqu’à 0,01 pour cent, conformément à la norme de l’Union européenne.

  • Les consommateurs nous disent qu'ils adorent nos parfums, car ils font de leur foyer un endroit spécial. Ils peuvent rafraichir l'air, éliminer les odeurs ou procurer cette sensation de fraîcheur tant recherchée. Nous fabriquons des produits non parfumés pour ceux qui les préfèrent, mais nos études démontrent qu'une grande majorité des personnes aiment les produits ménagers parfumés.

  • Sachant que la palette de parfums de SC Johnson compte environ 1 300 ingrédients, il convient de souligner que nous avons aussi exclu quelques 2 000 autres ingrédients couramment utilisés parce qu'ils ne répondaient pas à nos normes SC Johnson. Un parfum type à base d'huile essentielle peut compter 50 ingrédients différents; un parfum complexe peut en renfermer entre 50 et 200. L'utilisation d'une palette de quelques 1 300 possibilités laisse une large place à la créativité de nos parfumeurs et leur permet de développer les parfums étonnants que vous attendez de nous.

  • Pour nous en tant qu'entreprise familiale, rien n'est plus important que la santé et la sécurité des familles qui utilisent les produits SC Johnson. C'est pour cette raison que nous sommes parmi les premiers à avoir révélé aux consommateurs les ingrédients spécifiques que nous mettons dans nos produits et que nous tenons à faire preuve de transparence à cet égard. Nous nous efforçons de choisir des ingrédients en lesquels les familles peuvent faire confiance. Pour cela, nous les évaluons d'après leur impact sur l'environnement et la santé. Pour un complément d'information sur notre point de vue concernant la divulgation des ingrédients et des parfums, cliquez ici.

  • Dans le monde actuel, on nous recommande souvent de toujours utiliser des éléments naturels. De la nourriture aux vêtements en passant par d'autres produits, l'idée globale repose sur le fait que les ingrédients naturels sont plus sains et aident à préserver les ressources et l'environnement. Mais aussi surprenant que cela puisse paraître, cela n'est pas toujours vrai. En fait, les matières premières naturelles pour la parfumerie peuvent se révéler plus toxiques que leurs homologues synthétiques.

    Prenons l'exemple de la d-Limonene, composant des zestes d'agrumes qui fait partie de nombreuses matières premières naturelles utilisées pour la parfumerie. La d-Limonene peut provoquer des allergies cutanées et s'avérer potentiellement toxique pour les organismes dans les voies navigables selon la dose. Et de nombreux autres ingrédients de parfums naturels posent le même danger. En fait, la quantité de d-Limonene dans un zeste d'orange est suffisante pour garantir une classification « nocive » car impliquant un risque d'allergie cutanée dans l'Union européenne ET le symbole « Arbre et poisson morts » indiquant qu'il est dangereux pour l'environnement ! Il s'agit du même étiquetage obligatoire qui figure sur un grand nombre de produits ménagers qui renferment de la d-Limonene synthétique.

    Faut-il donc résolument éviter les matières premières naturelles utilisées dans la parfumerie ? Non. Mais il en va de même de l'utilisation d'ingrédients synthétiques présentant un profil semblable ou meilleur. Tant que l'ingrédient parfumé est utilisé en concentration adéquate dans un produit, son utilisation ne devrait pas poser de problème. Cela vaut tant pour les ingrédients naturels que synthétiques.

  • SC Johnson comprend que vous utilisez ses produits dans des endroits où se trouvent les personnes, les animaux et les choses auxquels vous tenez. C'est pourquoi nous travaillons dur pour bien évaluer nos ingrédients, notamment en fonction de leur impact sur la santé et l'environnement, et communiquer au mieux ces informations. Tous les produits SC Johnson étiquetés « sans parfum » ne contiennent aucun parfum ou ingrédient parfumé. En revanche, certains de nos produits sont étiquetés « non parfumé ». Ces produits utilisent des parfums spécialement formulés pour neutraliser les odeurs des ingrédients utilisés dans la fabrication du produit afin d'offrir un produit sans odeur. Pour plus d'informations, consultez la rubrique de ce site consacrée aux parfums.

  • Nous concevons nos produits pour satisfaire à toutes les lois et réglementations en vigueur, y compris toutes les directives/réglementations européennes, notamment :

    • Les lois et réglementations de protection des consommateurs telles que : la directive relative aux droits des consommateurs (2011/83/EC) ; la directive relative aux ventes et garanties (99/44/EC) ; la directive relative à l’indication des prix (98/6/EC) ; la directive relative à la publicité trompeuse et comparative (2006/114/EC).
    • La réglementation relative aux produits biocides (EU) No. 528/2012, qui régule la vente et l’utilisation de produits biocides utilisés pour protéger les humains, les animaux, les matériaux ou les articles contre les organismes nuisibles, tels que les parasites ou les bactéries. Les produits biocides de SC Johnson vendus dans l’UE comprennent des substances actives approuvées par l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA).
    • Le système général harmonisé de classification et d'étiquetage des produits chimiques (SGH) des Nations Unis, implémenté par le règlement relatif à la classification, à l'étiquetage et à l'emballage des substances et des mélanges de l’UE (CLP) (EC) No. 1272/2008.
    • Le règlement relatif à l’enregistrement, l’évaluation, l’autorisation et la restriction des substances chimiques (REACH) (EC) No. 1907/2006, qui établit les procédures de collecte et d’évaluation des informations sur les propriétés et les dangers de toutes les substances chimiques, y compris les produits de nettoyage.
    • Le règlement relatif aux détergents (EC) No. 648/2004 et le règlement relatif aux produits cosmétiques (EC) No. 1223/2009, qui régulent l’étiquetage et la sécurité des produits détergents et cosmétiques.
    • Les lignes directrices de la CIPAC, de l’OMS, de la FAO et de l’OCDE, qui sont des directives concernant les pesticides publiées par la Commission internationale des méthodes d'analyse des pesticides, l'Organisation mondiale de la santé, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture et l'Organisation de coopération et de développement économiques.
    • En plus de diverses réglementations locales/régionales applicables dans les différents États membres de l'UE.

  • Dans certains cas, nous y sommes hélas contraints. Nos produits doivent satisfaire aux exigences gouvernementales, environnementales et de sécurité, et pour certains produits, les essais sont exigés par la loi. Nous étudions cependant de nouvelles façons de satisfaire à ces exigences tout en réduisant le plus possible l'expérimentation sur les animaux. Nous savons que certaines entreprises prétendent « ne pas expérimenter sur les animaux », mais nous doutons de la véracité de ces affirmations car de tels essais sont souvent exigés par la loi. Si une entreprise affirme ne mener aucune expérimentation sur les animaux, cela ne signifie pas que c'est le cas pour les ingrédients eux-mêmes. La toxicité de la plupart des ingrédients utilisés dans nos produits a été testée sur des animaux. Cependant, certaines entreprises éludent la question, car leurs matières premières ont été testées par les fournisseurs auprès desquels elles s'approvisionnent, ou par des fournisseurs de ces fournisseurs. Chez SC Johnson, nous nous préoccupons de l'honnêteté et de la transparence de nos affirmations. Ainsi, nous n'affirmerons rien qui n'a pas été vérifié. Nous sommes conscients que certaines personnes se passionnent tellement pour ce sujet qu'elles choisiront de ne pas acheter de produits SC Johnson. Nous espérons toutefois que vous nous laisserez une chance, car nous demeurons l'une des entreprises qui s’applique à favoriser les progrès dans ce domaine. Pour en savoir plus sur notre opinion à ce sujet, cliquez ici.

  • Il s’agit de notre programme de sélection d’ingrédients. Nous avons créé le programme Greenlist™ en 2001, pour nous aider à fabriquer les meilleurs produits possibles tout en protégeant la santé et l’environnement des hommes. 

    Il comprend un processus d’évaluation en quatre étapes de l’impact potentiel de chaque ingrédient sur la santé et l’environnement de l’homme, pour permettre aux concepteurs de produits de choisir les meilleurs ingrédients possibles dans la création de nos produits. Tous les ingrédients que nous examinons peuvent être utilisés légalement, et sont souvent utilisés par d’autres compagnies. Mais nous prenons des mesures supplémentaires pour les évaluer conformément à nos normes élevées.

    Le programme Greenlist™ repose sur un effort permanent rigoureux de collecte des meilleures données sur les ingrédients et leurs impacts. Il a été évalué par de nombreux experts au fil des ans, notamment un nouvel examen par nos pairs en 2017.

    Vous pouvez en apprendre davantage sur le programme Greenlist™ de SC Johnson ici.

  • Pas forcément. Les remèdes « naturels » ou maison ne sont pas forcément plus sûrs, plus efficaces ou moins allergisants. En fait, de nombreux produits naturels sont peu ou pas soumis à des tests scientifiques, tandis que des sociétés comme SC Johnson exigent des évaluations toxicologiques poussées pour la formulation de leurs produits.

  • Les colorants, les agents conservateurs et les parfums offrent de précieux avantages. Les colorants constituent un repère visuel important qui permet de déterminer où vous vaporisez un produit et s'il s'agit bien du produit que vous souhaitez utiliser. Ou bien, pour des produits comme les bougies, les colorants peuvent aider à assortir une couleur à la décoration de votre maison. Les agents conservateurs préviennent la prolifération microbienne lorsque les produits sont entreposés sur les étagères des magasins ou à la maison, permettant aux produits de durer plus longtemps et d'être plus performants, sans se gâter. Enfin, beaucoup associent un parfum frais à une maison propre et accueillante, et cherchent expressément des produits offrant ces avantages supplémentaires.

  • Le d-limonène est une matière première essentielle utilisée en parfumerie, distillée à partir de l'huile extraite des zestes d'agrumes. Un grand nombre de nos parfums contiennent de petites quantités de d-limonène. L'utilisation du d-limonène suscite certaines inquiétudes, car elle provoque parfois une sensibilité cutanée ou des allergies de contact. Le d-limonène fait partie des 26 molécules figurant sur la liste des allergènes de l'UE, liste de composants de parfums courants susceptibles de causer une réaction cutanée chez les personnes qui sont déjà allergiques à ces matières.

    Toutefois, conformément aux normes de l'IFRA, nous exigeons que les ingrédients de parfumerie soient utilisés uniquement à des concentrations qui ne se sont pas avérées entraîner des réactions allergiques chez les individus qui ne sont pas sensibles à ces matières. Comme l'exige la loi, là où le d-limonène est utilisée, l'étiquette du produit doit la faire clairement figurer dans la liste des ingrédients.

  • Les éthers de glycol sont une famille d'ingrédients. Si certains d'entre eux se sont avérés nocifs pour la reproduction, cela n'est pas le cas pour toute la famille de ces ingrédients. SC Johnson autorise UNIQUEMENT les parfums contenant des éthers de glycol qui sont conformes aux normes de l'International Fragrance Association et à nos propres normes SC Johnson.

  • Les parabènes sont une famille d'agents conservateurs largement répandus dans les cosmétiques. Certains de nos parfums contiennent de petites quantités de parabènes pour conserver le parfum et la formule. Même si un petit nombre de personnes y sont allergiques, il faut savoir que les agents conservateurs jouent un rôle important. Sans eux, bon nombre de produits ne dureraient pas plus d'une semaine ou deux avant leur contamination par les bactéries, les moisissures ou les levures. Nous pensons donc qu'il est raisonnable d'ajouter des agents conservateurs en utilisant la plus petite quantité efficace. Nous n'utilisons que les parabènes qui sont conformes aux normes de l'International Fragrance Association et à nos propres normes SC Johnson.

  • Les phtalates sont en fait une grande famille d'ingrédients dont les utilisations sont multiples. Les phtalates ne font pas partie de notre palette de parfums. Depuis 2008, nous demandons à nos fournisseurs d'éliminer graduellement les phtalates des parfums qu'ils fournissent pour les produits SC Johnson.

  • Pendant de nombreuses années, le musc pour la parfumerie était extrait des glandes des cerfs porte-musc. Depuis quelques décennies, les muscs synthétiques ont toutefois remplacé les muscs naturels pour des raisons éthiques et économiques. Les muscs polycycliques et nitrés sont deux types de muscs synthétiques. Les parfums de SC Johnson n'utilisent pas les muscs nitrés, qui ont été liés à des anomalies de la reproduction. Nous utilisons des muscs polycycliques (par exemple, galaxolide et tonalide) qui sont couramment utilisés dans les produits ménagers et les cosmétiques et ne sont pas classés en tant que produits toxiques ou biocumulatifs, autrement dit susceptibles de s'accumuler dans l'environnement.

    Ceci dit, des études récentes ont détecté ces muscs polycycliques dans le sang et les échantillons du lait maternel. Quand nous obtenons de nouvelles informations de ce type, nous prenons un soin extrême pour analyser un ingrédient, mais nous n'avons pas encore observé d'indication scientifique sur les effets indésirables des muscs polycycliques aux niveaux de nos parfums. Comme dans le cas de tous nos ingrédients, si de nouvelles informations scientifiques sur les muscs polycycliques font surface, nous en évaluerons l'aspect scientifique et nous apporterons le cas échéant des changements à notre palette de parfums.